SOS JEEP EN DETRESSE : réparation, entretien, restauration
Pour profiter de l'intégralité du forum vous devez être enregistré comme Membre et connecté .

Lors de votre enregistrement, merci de bien renseigner votre profil avec la Marque (Willys, Ford, Hotchkiss) et le Modèle (MA, MB, M38, M38A1, CJ, GPW, GPA, M201, ITM) de votre (vos) véhicule(s)

Nous avons certaines habitudes sur le forum :
- les messages commencent et finissent toujours par une simple formule de politesse. La courtoisie entre Membres est très importante pour nous.
- le vouvoiement est d'usage dans les posts.
Merci de vous conformer à ces usages.

Des châssis différents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des châssis différents

Message  BESSON le Dim 10 Aoû 2014, 18:29

Comment différencier les trois types de châssis ?


Ce document est téléchargeable au format .pdf en cliquant sur le lien suivant :
Des châssis différents

Aujourd’hui identifier un châssis WILLYS, FORD ou HOTCHKISS est assez simple sans avoir à se livrer à des contorsions importantes.
En effet, l’observation de l’extrémité des longerons du châssis d’une jeep placée devant soi, permettra presque à coup sûr d’en identifier l’origine, pour peu que l’emplacement ne soit pas occupé par une caisse à munition « négligemment » posée, un filet de camouflage ou la traditionnelle corde de remorquage enroulée patiemment. Une telle disposition d’artifice gêne considérablement l’identification.

Au premier coup d’œil, vue de l'avant :

La première traverse du châssis :

La première traverse sous le radiateur renseignera sur une origine FORD ou WILLYS et HOTCHKISS :

FORD GPW fixée par des rivets (flèches rouges)


WILLYS MB et HOTCHKISS M201, soudée au x longerons



Ceci dit, il est impossible de différencier un châssis WILLYS d’un HOTCHKISS rien qu’en observant cette traverse. Il s’avère également que quelques châssis FORD ont une traverse ronde, suite à des soucis d’approvisionnement lors de la construction dans les usines FORD en 1942.

Voici donc quelques détails caractéristiques des différentes origines, visibles autour de cette traverse ainsi qu’à l’arrière du véhicule :

Le modèle WILLYS MB :


L’extrémité est taillée en biseau et percée d’un petit trou d’environ 1cm de diamètre

Le modèle FORD GPW :

L’extrémité est taillée en biseau (flèche jaune image ci-dessous) et percée d’un trou d’environ 3 cm de diamètre (flèche rouge de l’image ci-dessous).


Le longeron est taillé à angle droit sur quelques modèles comme l’indique (flèche jaune de l’image ci-dessous).


Le modèle HOTCHKISS M201 :
   
L’extrémité est taillée en biseau mais ne comporte aucun perçage. (l'image ci-dessous représente une M201 6 volts SAHARA, munie d'un coffre à outils placé entre les longerons, devant la calandre et fixée par 4 vis à oreilles retenues par des chaînettes)


Il figure en revanche un numéro précédé d’une, deux ou trois lettres sur le longeron droit en arrière des deux mains de pare-chocs avant


M : M201 « normale » 6 volts
MS ou SM : M201 « SAHARA » 6 volts
MV : M201 „ normale“ 24 volts
MVS ou SMV : M201 „ SAHARA“ 24 volts


Vu de l’arrière :

Un petit détail renseignera sur une probable origine américaine :

Les châssis GPW comportent tous deux petits trous aux extrémités de la traverse arrière.


Cependant, quelques châssis WILLYS MB possèdent d’usine cette traverse (assemblage riveté).Des échanges de fourniture pour l’assemblage des châssis intervenaient entre WILLYS  et FORD pour assurer la continuité de la production. Ainsi des châssis WILLYS se sont vu attribuer un numéro de série GPW, surtout dans les débuts de la production de FORD en 1942.


Un examen plus approfondi s’impose :

Pour authentifier la provenance d’un châssis, il faudra, passé ces quelques détails, se pencher, voire se glisser sous la JEEP pour observer les quelques autres détails suivants :

Les renforts du crochet d’attelage :

Les renforts du crochet d’attelage du modèle GPW, parsemé de 8 grands trous (4 à droite et 4 à gauche) forment un trapèze sans base.
Le modèle FORD GPW


Les renforts des châssis WILLYS MB et donc HOTCHKISS M201, lisses, forment un trapèze complet, avec sa base.
Le modèle WILLYS MB et HOTCHKISS M201


La plaque de support de pieds de mitrailleuse :

La plaque de support de pieds de mitrailleuse est de forme rectangulaire sur les FORD GPW alors qu’elle est de forme ronde sur les châssis WILLYS MB et donc HOTCHKISS M201.

Le modèle FORD GPW


Le modèle WILLYS MB et HOTCHKISS M201


L’intérieur des longerons :

L’intérieur des longerons est évidé par des orifices ronds et ovales sur les châssis FORD GPW et totalement évidés sur les châssis WILLYS MB et HOTCHKISS M201.

Le modèle FORD GPW


Le modèle WILLYS MB et HOTCHKISS M201


Les supports d’amortisseurs :

Les supports d’amortisseurs ont une forme arrondie sur les châssis FORD GPW et une forme de « U » soudé sur les châssis WILLYS MB et HOTCHKISS M201.

Le modèle FORD GPW


Le modèle WILLYS MB et HOTCHKISS M201


Les extrémités avants des longerons :

Les extrémités avant des longerons sont totalement évidées sur les châssis FORD GPW et partiellement obstruées, renforcées, par une entretoise de section « U » rivetée avec les mains de pare-chocs sur les châssis WILLYS MB et HOTCHKISS M201.

Le modèle FORD GPW


Le modèle WILLYS MB et HOTCHKISS M201


Cependant, on peut observer quelques modifications visant à l’adjonction d’une plaque métallique soudée en lieu et place de cette entretoise, notamment sur les châssis FORD GPW.


Les supports de silent-blocs moteur :

Les modèles FORD GPW et WILLYS MB
côté gauche


côté droit


Les supports de silent-blocs moteur sont identiques sur les deux modèles US FORD GPW te WILLYS MB, en tôle pliée, parfois renforcé par une plaque soudée verticalement sur la face avant (flèche bleue sur l’image ci-dessous).


Les supports sont en revanche complètement différents sur les châssis HOTCHKISS.

Les modèles HOTCHKISS M201




Les supports de batterie :

Le support de batterie était agencé comme ci-dessous sur les modèles de première série de WILLYS MB, les fameuses 25808, numérotées de 100000 à 125808, ornées d’une calandre en fers plats soudés.


Le modèle FORD GPW présente un orifice ovale caractéristique. Le support est vissé sur le châssis.


Le modèle WILLYS MB et HOTCHKISS M201 6 volts est vissé et soudé et ne présente pas d’orifice.


Les modèles HOTCHKISS M201 24 volts sont plus petits et placés l’un derrière l’autre, soudés sur le châssis.




Les FORD GPW , WILLYS MB (et ITM) et les HOTCHKISS M201 6 volts modifiées au standard 24 volts se verront greffer ces deux supports spécifiques.

La conversion au 24 volts et la production des M201 24 volts à compter de 1959, consistera également à l’ajout d’une entretoise soudée verticalement dans chaque longeron entre les mains de pare-chocs et les fixations de grille de radiateur. Toutes les JEEP équipées en 24 volts (d’origine ou modifiées) possèdent cette entretoise.


Les supports de traverse sous BV/BT :

Le support du châssis FORD GPW est très reconnaissable à sa forme arrondie.


Le support du châssis WILLYS MB ne diffère de celui du châssis HOTCHKISS M201 que par la forme de l’embase droite du support lui-même. Cette embase est taillée en pointe chez WILLYS (entouré en jaune sur l’image ci-dessous)


et de forme rectangulaire avec les coins tronqués chez HOCHKISS (flèches rouges sur l’image ci-dessous).


De plus, ces deux pièces sur le modèle HOTCHKISS comportent trois orifices superposés pour la fixation du ressort de rappel de la pédale d’embrayage (flèches jaunes sur l’image ci-dessus).

Sur les trois châssis, les supports droit et gauche d’un seul modèle sont rigoureusement identiques.


La jonction entre les longerons et la traverse arrière du châssis :

Les modèles FORD GPW et WILLYS MB :



La jonction entre les deux extrémités de longerons et la traverse arrière du châssis a fait l’objet d’une modification décrite dans le TB 9-803-FE7 du 14 février 1945, édité par l’US ORDNANCE visant à apposer un renfort trapézoïdal sur les châssis FORD GPW et WILLYS MB (et ITM) propre à l’Armée Française (Instruction ministérielle de 1946). En effet, afin de rigidifier le châssis pour le parachutage de la JEEP, ce renfort en forme de trapèze (flèche jaune sur l’image ci-dessous) a été ajouté à l’aplomb des supports de jumelles de ressorts. Il est boulonné (flèche rouge sur l’image ci-dessous) et soudé sur les châssis d’origine US.


Parfois cette pièce trapézoïdale était réduite à un sorte d’étrier s’engageant autour du support de jumelle de ressort (flèche bleue sur l’image ci-dessous). Cet assemblage est propre à l’Armée Française et vise, comme la note de l'US ORDNANCE, reprise par le bulletin technique de l'Arme du Matéreil (Instruction ministérielle de 1946), à re-conditionner les châssis produit avant le 14 février 1945, déjà enregistrés dans l’Armée française.


Dans le même but, une seconde pièce triangulaire cette fois-ci a parfois été soudée entre le longeron et la traverse sans aucun boulon (flèche rouge sur l’image ci-dessus).


Les modèles HOTCHKISS M201 :

Ce renfort est riveté et soudé sur les châssis d’origine française.



La traverse sous le radiateur :

Si la traverse FORD ne laisse aucune équivoque de par sa forme caractéristique,


la différence entre la pièce WILLYS et la pièce HOTCHKISS ne tient qu’à peu de détails. En effet, cette traverse présente un emboutie s’évasant en « Y » sur les châssis WILLYS MB


et simplement en « I » sur les châssis HOTCHKISS M201.


Les mains de pare-chocs et leur fixations :

Les mains de pare-chocs, fixées par des rivets formés à chaud à l’origine, sont sujettes à d’importantes déformation lors des multiples chocs subis par la jeep. Leur fragilité entraîne leur remplacement fréquent. Les rivets sont ainsi meulés et remplacés par de simples boulons, assurés généralement par un pointage de soudure.


Les mains de pare-chocs HOTCHKISS sont fixés par des rivets plus larges s’ils n’ont pas été remplacés à la suite d’un incident les ayant détruits.



Les renforts de longerons avant :

Des renforts de longerons sont parfois soudés entre la première traverse du châssis et l’entretoise prise entre les deux mains de pare-chocs. Cet aménagement tendait vraisemblablement à la rigidité de l’avant des deux longerons mais n’était pas systématique. On le voit généralement sur des modèle WILLYS MB.





Les différents numéros frappé sur les châssis :

Le numéro de série du châssis FORD GPW est frappé à froid sur la partie supérieure du longeron gauche juste entre la support d’amortisseur et le support de silent-bloc moteur.


Le numéro de série des châssis WILLYS MB sont frappés sur une plaque rivetée sur l’entretoise placée dans le longeron gauche entre les deux mains de pare-chocs.
Elle est d’une forme ovale dans un premier temps


puis à compter de juin 1944, de forme rectangulaire.


Le numéro de série a généralement été frappé à nouveau par l’armée française sur le longeron droit juste sous la fixation de la grille de radiateur.


Les WILLYS numérotées en ITM ont perdu leur plaque rivetée et porte désormais le nouveau numéro frappé sur la partie supérieure du longeron droit, juste derrière la main de pare-chocs (comme les HOTCHKISS M201) ou sur le flanc du longeron droit à hauteur de la fixation de la calandre.


Sur les châssis HOTCHKISS M201, trois séries de chiffres apparaissent distinctement :

- le numéro de série attribué lors de la livraison à l’armée française, frappé sur le longeron droit juste derrière la main de pare-chocs


- le numéro de cadre de châssis attribué par l’usine en sortie de chaîne frappé sur la longeron gauche à l’aplomb de support de silent-bloc moteur


- le premier numéro d’immatriculation attribué par l’armée française lors de la perception du véhicule, frappé sur le longeron droit juste en arrière de la fixation de l’amortisseur arrière.



Les numéros MALT :

Le numéro MALT est attribuée par l’ERGM/AU de La Maltournée (d’où le MALT). Il indique simplement l’ordre de passage en reconstruction. Ce numéro frappé sur une plaque soudée sur le châssis est placée soit :
- sur le longeron gauche juste derrière le support de silent-bloc moteur


- sur le longeron droit juste en arrière de la traverse portant la plaque de support de pieds de mitrailleuse.



Les aménagements spécifique des jeep canon et missiles :

Des jeep, WILLYS MB comme des HOTCHKISS M201 furent modifiées afin de d’accueillir un canon de 106 sans recul (106 SR) ou un affût de tir de 3 missiles antichar sol-sol (SS11).

Ces équipement occasionnant une surcharge non négligeable, amèneront l’ERGM de La Maltournée à installer une suspension renforcée sur ces châssis.

Les lames des ressorts arrières sont conservées et « doublées » de ressorts à boudins dont les fixations sont boulonnées sur le pont et le châssis.


Les fixations d’amortisseurs arrières sont alors déplacés vers l’avant. On utilisa des fixations d’amortisseur de jeep M38, boulonnées directement sur la partie supérieure des longerons du châssis. L’amortisseur n’y est plus maintenu en place par une goupille mais par un écrou (en médaillon en-haut à droite sur l'image ci-dessous).
avatar
BESSON
Admin

Code du département (ou pays si hors de France) : Sarthe
Date d'inscription : 02/01/2013
Messages : 1701

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum