SOS JEEP EN DETRESSE : réparation, entretien, restauration
Pour profiter de l'intégralité du forum vous devez être enregistré comme Membre et connecté .

Lors de votre enregistrement, merci de bien renseigner votre profil avec la Marque (Willys, Ford, Hotchkiss), le Modèle (MA, MB, M38, M38A1, CJ, GPW, GPA, M201, ITM) et le voltage de votre (vos) véhicule(s)

Suite à la validation de votre inscription vous êtes sensé recevoir un mail vous en informant. Mais depuis un certain temps ce mail n'arrive pas, certainement bloqué par les messageries. N'hésitez pas à tenter de vous connecter si il tarde ou à nous connecter en cas de difficulté.

Nous avons certaines habitudes sur le forum :
- les messages commencent et finissent toujours par une simple formule de politesse. La courtoisie entre Membres est très importante pour nous.
- le vouvoiement est d'usage dans les posts.
Merci de vous conformer à ces usages.

METHODES & OUTILS POUR EXTRAIRE LA CLAVETTE ET L’AXE DU LEVIER DOUBLE

Aller en bas

METHODES & OUTILS POUR EXTRAIRE LA CLAVETTE ET L’AXE DU LEVIER DOUBLE

Message  CHOUETTE le Dim 08 Avr 2018, 22:15

Ce document est téléchargeable au format .pdf en cliquant sur le lien suivant :
METHODES ET OUTILS POUR EXTRAIRE LA CLAVETTE ET L'AXE DU LEVIER DOUBLE

Constat : Blocage de la clavette et l’axe du levier par la rouille. Ces pièces étant exposées de part leur emplacement à plusieurs facteurs de corrosion (eau, boue, sels de déneigement, etc) qui favorisent la rouille.
But : Extraction de la clavette et  l’axe du levier double bloqués par la rouille
Difficultés : selon l’état des pièces….
Temps : Comme le fût du canon, çà dépend !!

Matériel :
• 1 clé ou douille de 13
• 1  douille de 17
• 1 perceuse avec foret de 4-6-8-10mm
• 1 massette ou marteau lourd
• 1 chassoir
• Dégrippant type WD40
• 1 poste de soudure (si nécessaire)
• 1 chalumeau (si nécessaire)
• 1 cric rouleur (si nécessaire)

Préalable :
-  Quelques jours avant le démontage, bien arroser l’ensemble axe, clavette avec du dégrippant.
-  Pour les personnes ne disposant pas de fosse de visite ou de pont élévateur, prévoir de démonter le pare-chocs avant pour faciliter l’accès au levier double.


EXTRACTION DE LA CLAVETTE :
Après avoir retirer toutes les pièces de l’axe du levier double, cette opération peut être la plus pénible et la plus longue si la clavette est grippée et coincée dans le bossage du pont supportant cet axe.
De plus, la clavette a pu être insérée dans son logement à l’envers par rapport à la normale. Parfois, cette clavette est retenue par un ou deux coups de burin porté sur le bossage. Il faut les enlever en utilisant un foret de 10 mm comme fraise et refaire l'entrée dans le bossage.
Il est aussi nécessaire de « décompresser » la clavette ;  pour cela mettre une cale en bois dur sur l’axe (pour protéger le filet) et donner un bon coup de marteau vers le bas. Le but est de faire descendre légèrement l’axe car lors du dernier serrage de l’écrou, l’axe est remonté légèrement et a coincé la clavette.
Il est important de déterminer dans quel sens, l’introduction de la clavette a été effectuée initialement afin de savoir de quel côté elle doit être éjectée. Normalement, la clavette doit être chassée de son logement de la gauche vers la droite (quand on est face à la Jeep) soit côté boitier du différentiel vers le moyeu de roue côté conducteur.


Plusieurs méthodes d’extraction de la clavette sont alors possibles en fonction de la difficulté à l’éjecter.
1) Extraction avec marteau et chassoir

C’est la méthode la plus classique si la clavette n’est pas bloquée par la rouille. Le bol du différentiel du pont ne favorise pas à cet emplacement la frappe au marteau. Pour des raisons pratique, il est préférable d’être 2 personnes : une qui s’occupe de frapper la clavette, l’autre qui « tient-coup ».

- Taper sur la clavette  de la gauche vers la droite avec un marteau et un chassoir en « tenant coup » sur le côté opposé, le but étant  de faire enclume en appuyant fortement avec une massette sur le bossage pour éviter l’effet ressort et la dispersion de l’inertie.


2) Perçage de la clavette


Avec cette méthode, il est possible de réduire la résistance de la clavette en la perçant côté moyeu. Pour cela, utiliser une petite perceuse portable avec des forets de différents diamètres.

- Percer à une vitesse lente avec un foret de diamètre 4 puis de 6 puis de 8,  bien dans l’alignement de la clavette pour éviter de déborder dans le bossage du pont. (Bien lubrifier pendant le perçage !)

- Une fois la clavette percée à environ la moitié de sa longueur, tenter l’extraction avec la méthode 1 ci-dessus.


3) Utilisation d’un outil extracteur « maison »

Si vous disposez d’un poste à souder et du métal, il n’est pas trop compliqué de fabriquer son propre extracteur. Son utilisation permet de travailler seul et combine l’effet « tenir coup » de la méthode 1.
Cet outil reprend dans l’esprit le principe des extracteurs de clavettes pour pédaliers de vélos. Vous trouverez ci-dessus les plans de l’outil.

- Coincer l’outil en appui sur le bossage du pont, le boulon côté gauche
- Bien aligner l’outil au niveau du logement dans l’axe de la clavette
- Serrer fortement le boulon sur la clavette pour bloquer l’ensemble
- Frapper fort avec une massette sur le boulon et l’outil pour repousser la clavette de son logement
- Resserrer de nouveau le boulon puis retaper sur le boulon et l’outil
- Répéter l’opération si nécessaire jusqu’à ce que la clavette se décoince
- Finir l’extraction en reprenant la méthode 1 citée plus haut.




4) Chauffage de la clavette au chalumeau

L’ultime solution reste l’utilisation d’un chalumeau ni au gaz butane ni propane car la flamme est trop large et ne chauffe pas assez rapidement mais un chalumeau oxy/acety.
Il permet de dilater le métal et de décoller la rouille de la clavette et de son logement. Cette méthode reste à utiliser avec beaucoup de précaution au risque d’abimer le support de l’axe double sur le pont.
- Chauffer rapidement la clavette
- Pulvériser de l’eau sur la clavette afin de créer un choc thermique  pour permettre son décollement
- Taper sur la clavette  de la gauche vers la droite avec un marteau et un chassoir comme pour la méthode 1 citée plus haut.


EXTRACTION DE L’AXE :
Cette opération peut être aussi pénible et longue si l’axe  est grippé et coincé dans le bossage du pont. Là encore, il est nécessaire de répandre du dégrippant quelques heures avant de réaliser cette manipulation. Normalement, l’axe doit être chassé de son logement du bas vers le haut.

Les techniques d’extraction de l’axe sont assez similaires  à celles de la clavette :
1) Extraction avec marteau et chassoir

C’est la méthode la plus classique si l’axe n’est pas trop bloqué par la rouille. Si l’on ne dispose pas d’une fosse ou d’un pont élévateur, le manque de hauteur ne favorise pas la frappe au marteau sur l’axe. Pour des raisons pratique, il est préférable d’être 2 personnes : une qui s’occupe de frapper l’axe, l’autre qui « tient-coup ».
- Taper sur l’axe  du bas vers le haut avec un marteau et un chassoir ou une douille de 13 en « tenant coup » sur le côté opposé, le but étant de faire enclume en appuyant fortement avec une massette sur le bossage pour éviter l’effet ressort et la dispersion de l’inertie.
- Répéter l’opération jusqu’à éjection complète de l’axe.


2) Extraction par « serrage par pression-tension »


Cette méthode est utilisable si l’axe n’est pas trop bloqué par la rouille. En installant un manchon d’acier sur l’axe, la pression du serrage de l’écrou permet à l’axe de se décoller et de remonter de son logement.

- Couper un morceau de 50 mm de tube acier galvanisé du type plomberie chauffage.
- Glisser le dans l’axe
- Serrer l’écrou pour faire décoller et remonter l’axe. Attention ! ne pas serrer trop à fond au risque de « foirer » le filetage de l’écrou ou de l’axe.
- Une fois décollé, taper  sur l’axe du bas vers le haut comme pour la méthode 1 ci-dessus


3) Extraction avec un cric


Cette méthode utilise le poids du véhicule (~ 1,2 tonnes) pour décoller l’axe de son logement. Elle est efficace si l’axe n’est pas trop bloqué dans le bossage sinon c’est la Jeep qui se soulève…..
- Avec un cric rouleur, retourner la coupelle et son téton (glisser des cales métalliques sous le téton)
- Positionner une douille de 13 sur le téton.
- Placer le cric avec la douille sous l’axe et monter le cric.
- si l’axe n’est pas trop bloqué, le poids de la Jeep doit pouvoir le décoller de son logement….mais cela ne marche pas à tous les coups !!!
- ensuite, appliquer la méthode 1 pour sortir l’axe totalement


4) Utilisation d’un outil extracteur « maison »


Si vous disposez d’un poste à souder et du métal, il n’est pas trop compliqué de fabriquer son propre extracteur. Son utilisation permet de travailler seul et combine l’effet « tenir coup » de la méthode 1.  Vous trouverez ci-dessus les plans de l’outil.

- Coincer l’outil de part et d’autre de l’axe et en appui sur le bossage du pont
- Bien aligner l’outil et le boulon sous l’axe
- Serrer fortement le boulon contre l’axe pour bloquer l’ensemble
- Frapper fort avec une massette sur le boulon et l’outil pour repousser l’axe de son logement
- Resserrer de nouveau le boulon puis retaper sur le boulon et l’outil
- Répéter l’opération si nécessaire jusqu’à ce que l’axe se décolle
- Terminer l’extraction de l’axe en reprenant la méthode 1 citée plus haut.


Vous remarquerez la déformation de l’outil exercée sous la forte pression….

5) Chauffage de l’axe au chalumeau

Si les méthodes citées plus haut ne fonctionnent pas,  reste l’emploi d’un chalumeau oxy/acety. Il  permet de dilater le métal et de décoller la rouille de l’axe  et du bossage.
Un chalumeau au gaz butane ou propane ne chauffe pas assez rapidement et la flamme est trop large.
Cette méthode reste néanmoins à utiliser avec beaucoup de précaution au risque d’abimer le support de l’axe double sur le pont.
- Chauffer rapidement le bossage
- Refroidir l’axe avec un chiffon mouillé en évitant le bossage. Cela créé un choc thermique pour permettre son décollement
- Taper sèchement sur l’axe du bas vers le haut pour le décoller
- Terminer l’extraction de l’axe en reprenant la méthode 1 citée plus haut.

Conclusion :
Voici quelques exemples employées pour sortir l’axe. Il en existe sûrement d’autres en fonction des cas qui se présentent ou de l’imagination des jeepers ! Personnellement, j’ai mis environ 3 semaines pour extraire l’axe donc il faut être patient et astucieux avant de penser à des solutions lourdes voire coûteuses (démontage de pont, retrait du radiateur, sous-traiter à un professionnel, etc..)
avatar
CHOUETTE
Jeeper émérite

Code du département (ou pays si hors de France) : 77 515
Date d'inscription : 15/06/2012
Messages : 162

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum