SOS JEEP EN DETRESSE : réparation, entretien, restauration
Pour profiter de l'intégralité du forum vous devez être enregistré comme Membre et connecté .

Lors de votre enregistrement, merci de bien renseigner votre profil avec la Marque (Willys, Ford, Hotchkiss) et le Modèle (MA, MB, M38, M38A1, CJ, GPW, GPA, M201, ITM) de votre (vos) véhicule(s)

Nous avons certaines habitudes sur le forum :
- les messages commencent et finissent toujours par une simple formule de politesse. La courtoisie entre Membres est très importante pour nous.
- le vouvoiement est d'usage dans les posts.
Merci de vous conformer à ces usages.

Le circuit de charge et de démarrage de la jeep

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le circuit de charge et de démarrage de la jeep

Message  BESSON le Mer 28 Jan 2015, 12:05


Ce document est téléchargeable au format .pdf en cliquant sur le lien suivant :
Le circuit de charge et de démarrage de la jeep

A l’origine, la jeep WILLYS MB ou FORD GPW était équipée d’une installation électrique configurée en 6 volts. Les différents appareils électriques (démarreur, dynamo, régulateur, batteries, bobine, allumeur, organe d’éclairage, avertisseurs, etc.) étaient conçus pour cette tension, certes faible mais suffisamment efficace pour permettre l’utilisation de la jeep dans toutes les conditions ou presque.
Au fil du temps, cette tension a évolué vers les 12 volts puis vers les 24 volts dans un soucis d’efficacité lors de l’utilisation d’installation radio embarquées dans la jeep puis plus tard dans un soucis de standardisation au 24 volts après l’apparition de l’OTAN au niveau international.
Les différents organes utilisaient portaient une plaquette de couleur spécifique pour en indiquer rapidement la tension d’utilisation :
- rouge : 6 volts
- verte : 12 volts
- blanche : 24 volts

LE CIRCUIT DE CHARGE

LES BATTERIES

Les différentes batteries présentes sur les jeep sont aisément identifiables. En effet, chaque élément constitutif d’une batterie délivre 2 volts. Chaque bouchon présent à la surface de la batterie désigne un élément. Ainsi une batterie contenant trois éléments (donc trois bouchons) délivrera 6 volts, et une batterie de 6 éléments (six bouchons) délivrera 12 volts.
Les jeep 6 volts sont équipées d’une seule batterie de 6 volts et 90 ou 100 ampère/heure.
Les jeeps 12 volts sont équipées à l’origine de deux batterie de 6 volts et 90 ou 100 amp/h branchées en série, ensemble qui délivre 12 volts et 90 ou 100 amp/h. Beaucoup d’entre elle fonctionnent néanmoins aujourd’hui avec une batterie 12 volts d’environ 100 ampères/heure.
Les jeeps 24 volts sont équipées de deux batteries de 12 volts et 45 ampères/heure branchées en série délivrant 24 volts et 45 ampères/heure.


LES DYNAMOS

6 volts

Les MB, GPW, HOTCHKISS licence Willys et M201 jusqu’au numéro de châssis 8960 étaient équipées d’usine d’une dynamo 6 volts 40 ampères, entraînée par une courroie unique la reliant au vilebrequin (source d’entraînement) et à la pompe à eau.
Cette dynamo est fixée au bloc au moyen d’un support vissé sur le bloc moteur et est maintenue en tension au moyen d’un bras tendeur autorisant le débrayage de la courroie.
Le débrayage de la dynamo était prévu pour le passage de gué afin d’éviter les importantes projections d’eau sur le moteur par les pales du ventilateur fixé à la poulie de la pompe à eau.
Une fois débrayée, la courroie n’entraîne ni la dynamo ni la pompe à eau.
Cette dynamo est couplée à un boîtier régulateur de tension fixé sur l’aile droite de la jeep, sous le capot.
A quelques détails de conception près, les dynamos 6 volts d’origine US (AUTOLITE) et françaises (DUCELIER) sont totalement identiques et interchangeables.


12 volts

L’installation de divers postes radio dans la jeep a amené l’armée américaine à imaginer une source d’alimentation suffisante et plus puissante pour assurer le fonctionnement des postes installés et autoriser le démarrage de la jeep malgré l’affaiblissement de la batterie. La tension de 6 volts a vite montré ses limites et les jeeps étaient incapables de redémarrer après une utilisation prolongée de la radio, moteur arrêté. L’apparition de la jeep amphibie, la FORD GPA, n’a laissé aucune équivoque quant au choix de tension pour ce véhicule destiné à naviguer en autonomie. Le 12 volts a été choisi sans sourciller.

Quelques dynamos 12 volts 25 ampères furent fabriquées pour les WILLYS MB (aucune référence Ford ne vient laisser à penser qu’un montage sur des GPW ait pu être effectué). Elles étaient extérieurement semblables aux dynamo 6 volts 40 ampères (même gabarit parce que même corps). Cette dynamo référencée WO 942180 reste assez rare de nos jours. Elle était couplé à un régulateur 12 volts 25 ampères tout aussi rare.


WILLYS de son côté, étudia une autre solution visant à installer une génératrice de 12 volts et 55 ampères entre les sièges de la jeep, entraînée par une courroie passant au travers de la caisse jusqu’à une poulie installée sur une prise de force fixée sur la boîte de transfert (en bout d’arbre secondaire de la boîte de vitesses). La jeep en roulant ou, au pire en tournant en prise directe avec la boîte de transfert au point mort, entraînait la génératrice qui rechargeait les batteries spécifiquement installées pour l’usage de ces postes radio, dans la jeep. Ce système était indépendant du circuit de charge 6 volts et la jeep pouvait ainsi démarrer quel qu’ait été le temps d’arrêt du moteur, radio en état de marche.


Parallèlement, FORD avait donc installé un circuit 12 volts dans ses GPA dans la période de fabrication allant de septembre 1942 à juin 1943. 50000 unités étaient prévues et commandées. Seulement 18770 furent livrées.


On peut penser donc que WILLYS ait utilisé les dynamos restantes en les installant dans des MB configurées en 12 volts (le nombre de 230 est souvent évoqué) à la demande de certaine armes (Corps de Marines et US NAVY) demandeuses de véhicules spécifiques « radio ».

Comme l’option de la génératrice entre les sièges était assez complexe et lourde pour la jeep (en plus d’un poste radio imposant et lourd), on opta, après guerre,  pour l’implantation de cette dynamo de 12 volts 55 ampères directement sous le capot à la place de la dynamo 6 volts 40 ampères.


Le volume important de cette grosse dynamo engendra la suppression du support de batterie vissé sur le châssis pour les GPW et soudé pour les WILLYS MB. Un assemblage de deux batterie de 6 volts en série fut alors installé entre les sièges dans un coffre spécifique.


Cette grosse dynamo est également couplée à un régulateur de tension maintenu quant à lui sur l’aile droite de la jeep sous le capot.


Cette dynamo 12 volts 55 ampères est entraînée par une courroie plus large que celle utilisée originellement sur les jeeps 6 volts (C’est en fait la courroie utilisée sur les GMC CCKW 352 / 353). La poulie de la pompe à eau comme celle du vilebrequin sont également plus larges.
Le bras tendeur de cette dynamo n’a quant à lui pas la possibilité d’être débrayé. Ce bras est fixé sur une platine (flèche bleue sur la seconde image ci-dessous) rapportée et fixée sur deux goujons de la culasse entre les pattes du support de filtre à huile au moyen de deux écrous épaulés spécifiques (flèches jaunes sur la seconde image ci-dessous).



24 volts

La dynamo 24 volts 25 ampères est apparue sur la M38 A1. Fabriquée sous licence par MARCHAL et PARIS-RHONE en France, elle était montée sur les M201 à partir du numéro de châssis 8961 en usine et sur les jeeps reconstruites au standard 24 volts par La Maltournée.


Cette dynamo est entraînée par une double courroie (flèches jaunes sur l’image ci-dessous), comme la pompe à eau reliée au vilebrequin. Chacun de ces éléments possède donc une poulie à deux gorges.


Les deux courroies de la dynamo peuvent être détendues par un procédé un peu différent de celui prévu pour la dynamo 6 volts. Il suffit juste de desserrer un boulon.


La dynamo est toujours couplée à un régulateur de charge placé cette fois-ci sur le tablier de la caisse (flèche jaune sur l’image ci-dessous), sous le filtre à essence, à la place du filtre à air qui a finalement été replacé sur l’aile gauche sous le capot.
Le câblage entre dynamo et régulateur est blindé et de gros diamètre (flèche bleue sur l’image ci-dessous).


L’AMPEREMETRE

6 – 12 volts

L’ampèremètre fixé au tableau de bord est commun aux véhicules équipé en 6 ou en 12 volts. Sa capacité de 50 ampères est compatible avec ces deux tensions.
Les HOTCHKISS furent équipées d’un ampèremètre français (marque O.S) totalement interchangeable avec le modèle U.S.

24 volts
Sur les jeep équipées en 24 volts, l’ampèremètre (marque O.S puis JAEGER)  est toujours implanté sur le tableau de bord mais est d’une capacité de 40 ampères.



LE CIRCUIT DE DEMARRAGE

LES DEMARREURS

De marque AUTOLITE ou DELCO REMY pour les modèles US, le démarreur 6 volts a été produit sous licence par DUCELIER en France.

6 – 12 volts

Initialement prévu pour un fonctionnement sous une tension de 6 volts (Autolite MZ 4113), certains ont été fabriqués pour fonctionner sous une tension de 12 volts  (Ford GPA), par simple modification du montage des inducteurs, l’induit restant identique avec le même bobinage (Autolite MZ 4124).


24 volts

Le démarreur 24 volts (DUCELIER) présente un profil différent avec un solénoïde sur sa partie supérieure.


Les deux types de démarreur 6-12 volts et 24 volts s’installent de la même manière au même emplacement, sur la cloche d’embrayage du moteur GO-DEVIL.

LES CONTACTEURS DE DEMARREUR

6 – 12 volts

C’est un simple bouton poussoir placé en-haut à droite de la plaque de visite de la boîte de vitesses. On l’actionne avec le pieds droit. Il est parfois protégé par une petite tôle fixée par deux vis sur le plancher de la caisse.


24 volts

C’est un bouton poussoir placé sur le tableau de bord, juste au-dessus des compteurs et manomètres de contrôle. Il est protégé par un cabochon en caoutchouc noir.
Certaine jeep 24 volts ont été équipées d’un contacteur de démarreur à trois positions comme les voitures modernes, actionné par une clé classique. Ce contacteur prends alors la place du contacteur d’allumage à deux positions sur le tableau de bord. Mais cette modification reste assez rare et vraisemblablement réalisée par des ateliers régimentaires au sein de l’Armée Française.


En règle générale, les jeep équipées en 24 volts disposent d’un coupe-circuit installé sur le câble relié à la borne négative de la batterie allant jusqu’au démarreur.
Certains de ces coupe-circuit offrent la possibilité de retirer le levier (forme de clé) de commande rendant la jeep incapable de démarrer.
avatar
BESSON
Admin

Code du département (ou pays si hors de France) : Sarthe
Date d'inscription : 02/01/2013
Messages : 1832

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum